« J’ai mal au dos« 

« Je suis gênée pour m’habiller« 

« Je ne trouve pas de soutien-gorge à ma taille« 

Ces phrases entendues en consultation reflètent une situation anatomique : l’hypertrophie mammaire (conséquence d’un développement trop important de la glande à la puberté). Cette hypertrophie peut d’ailleurs être asymétrique.

L’excès de volume peut aussi être associé à une ptôse (poitrine «tombante» avec affaissement de la glande, distension de la peau et aréoles trop basses).
Je n'en pouvais plus depuis mes 15-16 ans, j'ai toujours eu une grosse poitrine. Je n'osais pas en parler à ma mère. C'est mon médecin traitant qui m'a parlé de l'opération. J'avais mal dans le haut du dos, impossible de courir ou d'aller à la piscine. Mes soutien-gorges étaient horribles ! L'opération a changé ma vie : je me sens si légère aujourd'hui !
Fleur D.
Institutrice

La classification commune des actes médicaux (CCAM) indique les critères de prise en charge : hypertrophie mammaire caractérisée, responsable de dorsalgies, retentissement psychologique, justifiable par photographie préopératoire, étayée par : taille, poids, âge de la patiente et taille du soutien gorge dont la résection prévue en préopératoire est d’au moins 300 g par sein opéré.

fr_FRFrench
fr_FRFrench